Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui raconte?


Fanny Borius, journaliste. Diplômée de l'IUT de journalisme de Bordeaux (2005-2007), aujourd'hui IJBA. 

Edito
Ma case départ

CV

Bienvenue !

Vous êtes sur le blog de Fanny Borius, "Voir et raconter ".

Il s'agit ici de regarder le monde et de le raconter. Raconter la richesse de ces hommes, de ces vies, de manière forcément subjective mais le plus honnêtement qui soit. 
Vous avez à votre choix plusieurs destinations, plusieurs formes de reportages, plusieurs points de vues actualisés au fil des jours. Pour des voyages proches ou lointains, peu importe. Le principe est le même : rendre compte de ce qui se passe autour de soi au détour de la rue ou de l'autre côté du globe. 
Bonne lecture et n'hésitez pas à laisser des commentaires.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur l'
Edito et sur Ma case départ.

Archives

15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 23:51

Publié dans le hors-série 'Fête de la nature' du magazine Terre Sauvage, édition Ile-de-France, Mai 2011

 

 

LA NATURE S'OUVRE AUX HANDICAPS

 

 

L'île-de-France est recouverte par 278 000 hectares de bois et forêts, souvent considérés comme inacessibles par les personnes handicapées. A tort.

 

« Ca fait du bien ». Régi, 29 ans, handicapé moteur, vient de passer l’après-midi à se balader dans le bois de Boulogne. Non pas, seulement, dans son fauteuil roulant : « impossible », mais grâce au Modul’Evasion, un véhicule électrique tout-terrain, dans lequel la personne entre en fauteuil et qui permet d’aller partout : passer des gués, monter sur des racines, emprunter les chemins escarpés et même aider le valide qui peut grimper derrière le véhicule s’il se trouve gêné par un obstacle. Tout cela à une vitesse maximale de 25 km/h. « On sent le vent sous nos pieds », commente Régi dans un sourire. Un sentiment de liberté rendu possible par l’association Escapade (escapadelibertemobilite.org) créée il y a 10 ans. Elle possède 14 véhicules de ce type et propose, à tous, des sorties au bois de Boulogne, de Vincennes et dans la forêt de Marly (Yvelines), de mars à novembre. Pour les déficients visuels, une manette se trouve à l’arrière du véhicule qui permet à un valide de le diriger. « Certaines personnes ont fait une croix sur les balades en forêt. Nous, on leur dit : tu viens comme tu es et on fait avec », explique Daniel Fricot, président de l’Association.


Et cette association n'est pas seule dans son combat. Depuis le début des années 2000, l’Office National des Forêts mène une politique d’ouverture pour accueillir tous les publics. « C’est une obligation morale », insiste Séverine Rouet, chef de produits loisirs et nature à l’ONF. Ainsi, le sentier « Un pont vers la forêt » en forêt domaniale de Meudon (Hauts-de-Seine), a été primé cette année pour son accessibilité aux handicapés. Inauguré en 2009 et situé Route des Treize Ponts, il est ouvert toute l’année et pour tous les publics. Le sentier est facilement accessible par les personnes à mobilité réduite puisqu’il s’agit d’une ancienne route forestière interdite aux automobiles. Une borne sonore accueille les visiteurs et des panneaux d’informations, avec un plan en relief et des textes en braille, jalonnent le sentier. Enfin, quatre clairières sont aménagées avec des agrès sensoriels pour une approche ludique de la nature.

 

Régi1

 

On retrouve certains aménagements de ce type dans d’autres espaces naturels de la région. Par exemple, huit sentiers balisés sont accessibles aux handicapés moteurs dans la forêt de Fontainebleau. Un chemin a également été aménagé dans le nord de la forêt de Montmorency et dans le bois du Moulin de Noisement, à Chars (valdoise.fr) grâce à du platelage installé sur une boucle de 1,8 km. Un projet est également en cours au marais de Boissy-Montgeroult, avec la construction de pontons accessibles aux fauteuils roulants.

A ne pas manquer, à une demi-heure de Paris en transports en commun, l’Espace Rambouillet offre une nature à portée de main pour tous sur près de 250 hectares (onf.fr). Ainsi, les handicapés mentaux peuvent découvrir « l’Odyssée verte », un sentier suspendu de 300 m, à hauteur des branches et sans harnais, « à condition que la personne soit autonome », prévient Didier Chagot, responsable de l’exploitation du site.

 

 

Dans la « Forêt des aigles », les démonstrations de vol libre des rapaces sont commentées par un fauconnier permettant ainsi aux déficients visuels de suivre le spectacle. Enfin, les sentiers principaux de la « Forêt sauvage » et de la « Forêt des Cerfs » sont accessibles aux personnes à mobilité réduite, comme les différents postes d’observation. « En permettant l’accessibilité aux différents types de handicap, on améliore le confort pour tous », se réjouit Séverine Rouet.

 

Mais la nature en Ile-de- France ne s’arrête pas aux bois et forêts. A Grigny (Essonne), la Maison des Enfants et de la Nature accueille, chaque semaine, des classes de primaires et des classes d’enfants autistes de 6 à 14 ans, placés dans des institutions spécialisées. Encadrés par un animateur, ils partent à la découverte des animaux et des activités de la ferme, apprennent le jardinage et sont éduqués à l’environnement.  « L’objectif est de rompre l’isolement et de permettre aux enfants d’élargir leur horizon », explique Anne Brochot, responsable de la Maison (men.grigny91.fr). Celle-ci est ouverte à tous un dimanche par mois et ouvrira également ses portes à tous les publics samedi 21 mai pour la fête de la nature. Les espaces naturels et plans d’eau qui entourent le site sont eux accessibles toute l’année. Des pontons de pêche sont notamment adaptés pour les amateurs en fauteuil roulant. Peut-être y croiserez-vous Régi un de ces jours

 

Fanny Borius 


 

La Fête de la nature a lieu dans toute la France du 18 au 22 mai. Pour connaître toutes les animations : http://www.fetedelanature.com/

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Partager cet article

Repost 0
Published by Fanny - dans Reportages
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -