Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui raconte?


Fanny Borius, journaliste. Diplômée de l'IUT de journalisme de Bordeaux (2005-2007), aujourd'hui IJBA. 

Edito
Ma case départ

CV

Bienvenue !

Vous êtes sur le blog de Fanny Borius, "Voir et raconter ".

Il s'agit ici de regarder le monde et de le raconter. Raconter la richesse de ces hommes, de ces vies, de manière forcément subjective mais le plus honnêtement qui soit. 
Vous avez à votre choix plusieurs destinations, plusieurs formes de reportages, plusieurs points de vues actualisés au fil des jours. Pour des voyages proches ou lointains, peu importe. Le principe est le même : rendre compte de ce qui se passe autour de soi au détour de la rue ou de l'autre côté du globe. 
Bonne lecture et n'hésitez pas à laisser des commentaires.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur l'
Edito et sur Ma case départ.

Archives

5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 23:34

Le combat de coqs est une pratique très ancienne encore présente dans certains pays du monde, surtout en Asie et en Amérique Latine. 
En France, cette tradition perdure en Flandre, dans une trentaine de gallodromes, mais aussi dans les Antilles (c'est-à-dire là où la tradition ne s'est jamais éteinte). La Martinique compte ainsi environ 60 gallodromes appelées "pitts".

Le pitt est une sorte d'arène miniature, d'environ 4m de diamètre. Une à deux fois par semaine selon les lieux, il est le théâtre de combats sanglants et quasi systématiquement mortels entre coqs. Ceux-ci suivent un entraînement spécial et permettent à leur propriétaire d'amasser de l'argent. Un combat peut rapporter jusqu'à 1500 euros. 


Le diaporama ci-dessous mêle photos, sons et vidéos, réalisés le 12 avril 2009 dans le sud de la Martinique, au pitt de la Baie des mulets, à côté de la ville du Vauclin.

Attention aux âmes sensibles ... 

(Si l'image n'est pas nette, cliquez sur l'icône "HQ" en bas à droite de l'écran)

Ces combats de coqs sont une véritable tradition en Martinique. Ils ne pourraient disparaître sous aucun prétexte. Pourtant, les normes d'hygiène sont discutables au sein d'un pitt.
La plupart des coqs qui combattent sont importés de Cuba, de Dominique ... sans aucun contrôle. Leurs propriétaires rechignent à les vacciner car il est dit que cela affaiblit le coq et modifie sa performance. 
Certains de ces coqs peuvent être porteurs d'une forme de grippe aviaire ou du syndrome dit " de Newcastle", non transmissible à l'homme mais néanmoins dangereux. En effet, si un coq était contaminé, le virus pourrait très vite se propager aux nombreux oiseaux que compte l'île. 
Un salarié de la Direction des Services Vétérinaires de Martinique me confiait que cette direction veut depuis longtemps fermer tous les pitts de Martinique mais qu'elle ne peut pas le faire :
" C'est difficile de casser une tradition, il y aurait un soulèvement général des propriétaires de pitts. Et puis la mafia cubaine est derrière tout ça, on pourrait craindre des représailles. Il faudrait que quelque chose se passe qui justifie la fermeture". 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fanny - dans Reportages
commenter cet article

commentaires

street surfing pas cher 18/08/2010 11:32


Waw, j\'adore votre travail, je vous remercie pour ces conseils et notez en premier lieu que je suis 100% d\'accord avec vous. Permettez-moi d\'insister, votre blog est très bon, je suis
sincèrement ravi d\'avoir découvert votre blog ! Vous avez une très belle plume, chapeau bas !


Mélo 11/05/2009 14:36

Salut Fanny! Il est super interessant ce diaporama et les images nous donnent l'impression d'assister en direct à ce combat de coqs... Dis moi est ce que les jeunes Martiniquais perdurent aussi cette tradition ou ce sont plus les "anciens" qui y tiennent? bisous

Fanny 11/05/2009 16:14



Le public était composé d'hommes de 40-45 ans en moyenne. Pas de jeunes dans le pitt. Mais peut-être que les Martiniquais ne s'intéressent à cette discipline qu'à un certain âge ? Ce qui permet à
la tradition de toujours perdurer. 



mel 07/05/2009 17:33

Ah ! Et puis j'ai oublié de l'écrire, mais bon ça va de soi : des diaporamas comme ça, on en redemande, of course.

Mel 07/05/2009 17:30

Plutôt pas mal foutu comme diaporama sonore. Le sujet est intéressant. En revanche, je me demande pourquoi tu n'as pas sous-titré intégralement ?
Biz collègue.

Fanny 07/05/2009 19:24



Bienvenue !!
Mel, j'ai sous-titré uniquement ce qui était peu ou pas audible. Sinon, l'écriture prenait le pas sur la photo ... 



Odroudoudou 07/05/2009 15:51

Vraiment bien comme reportage. Je ne savais pas q'il y avait de tels combats en Martinique!
la suite... vite !!
See ya' soon sista!

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -